Soutenez-nous !

 

Denier Toussaint 2019 extérieur

L'Eglise et l'arme nucléaire - Réflexions de Mgr Antoine de Romanet

nuclear threat

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

    Lettre de sainte Jeanne d'Arc

    C'était exceptionnel ! une lettre signée de la main de sainte Jeanne d'Arc a été exposée lors d'une messe célébrée dans la chapelle de l'École militaire, lundi 6 janvier 2020, à l'occasion du centenaire de sa canonisation. 

    Imprimer E-mail

    2020 : 2 raisons d’emporter Jeanne d’Arc avec nous

    jeanne darc recoupée

    A l’occasion de l’ouverture du centenaire de la canonisation de Jeanne d’Arc, l’aumônerie de l’Ecole militaire à Paris a organisé le 6 janvier 2020, un colloque sur le sujet “Jeanne d’Arc vue à travers ses procès”.

    Nous vous proposons de découvrir un extrait de l'intervention du P. Benoîst Galvan, aumônier en chef adjoint Terre :

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    Message du Pape François pour la célébration de la 63ème journée mondiale de la paix – 01/01/2020

    Colombe libre de droits

    LA PAIX, UN CHEMIN D’ESPÉRANCE : DIALOGUE, RÉCONCILIATION ET CONVERSION ÉCOLOGIQUE

    1.       La paix, chemin d’espérance face aux obstacles et aux épreuves

    La paix est un bien précieux, objet de notre espérance auquel aspire toute l’humanité. Espérer la paix est un comportement humain qui renferme une tension existentielle ; c’est pourquoi même un présent parfois pénible « peut être vécu et accepté s'il conduit vers un terme et si nous pouvons être sûrs de ce terme, si ce terme est si grand qu'il peut justifier les efforts du chemin »[1]. De cette façon, l’espérance est la vertu qui nous met en chemin, qui nous donne des ailes pour aller de l’avant, même quand les obstacles semblent insurmontables.

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    Expliquer la laïcité française : une pédagogie par l'exemple de la laïcité militaire

    Laïcité

    A l’occasion des 114 ans de la loi sur la Laïcité, la ministre des Armées Florence Parly, a souhaité rappeler à tous l’importance de cette loi, fondement de notre République en l’axant vers le milieu militaire.

    Découvrez le livret « Expliquer la laïcité française :  une pédagogie par l’exemple de la « laïcité militaire », réalisé pour cet anniversaire républicain.

    Télécharger le livret

    Imprimer E-mail

    Jeanne d’Arc vue à travers ses procès

    colloque jeanne dArc2

    2020 marque le centenaire de la canonisation de sainte Jeanne d’Arc. À cette occasion, l’aumônerie de l’École militaire et l’Association Universelle des Amis de Jeanne d’Arc vous invitent à vivre une journée unique tournée vers cette femme, le 6 janvier 2020, à Paris.

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    PMI 2020

    À vos agendas : rdv les 15, 16 et 17 mai pour le PMI 2020 Soyez prêts ça s'annonce mémorable ! Et c'est dès maintenant qu'il faut bloquer la date !

    Imprimer E-mail

    Message du saint Père à Nagasaki le 24 novembre 2019

    Pape françois en Papamobile en Corée

    Chers frères et sœurs, ce lieu nous rend davantage conscients de la souffrance et de l'horreur que nous les êtres humains nous sommes capables de nous infliger. La croix bombardée et la statue de Notre-Dame, récemment découvertes dans la cathédrale de Nagasaki, nous rappellent une fois de plus l'horreur indescriptible vécue dans leur propre chair par les victimes et leurs familles.

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    Le pape à Nagasaki et Hiroshima : un discernement prophétique des signes des temps – Mgr Antoine de Romanet - 26/11/2019

    Tour de Babel

    Le cri prophétique que vient de lancer le Saint-Père dans son message du 24 novembre sur les armes nucléaires nous offre un discernement providentiel des signes des temps, avec en toile de fond Hiroshima et Nagasaki, la souffrance et l'horreur indescriptible des victimes et de leurs familles.

    Au commencement, « Dieu vit tout ce qu'il avait fait, c'était très bon » (Genèse 1,31). Mais par sa désobéissance, « voilà que l'homme est devenu l'un de nous, pour connaître le bien et le mal » (Genèse 3,22). Caïn et Abel illustrent l'intensité du combat spirituel. Le Seigneur met Caïn en garde : « Le péché n'est-il pas à la porte, une bête tapie qui te convoite, pourras-tu le dominer ? » (Genèse 4, 7). Peu après, « Caïn se jeta sur son frère Abel et le tua. Le Seigneur dit à Caïn : « Où est ton frère Abel ? ». Il répondit : « Je ne sais pas. Suis-je le gardien de mon frère ? » (Genèse 4,8-9).

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    L'EGLISE ET L'ARME NUCLÉAIRE

    Pape françois en Papamobile en Corée

    Message du saint Père à Nagasaki - 24/11/19

     

    Pope Francis in March 2013

    Message du saint Père à Hiroshima - 24/11/2019

     

    Antoine de Romanet 6

    Face au nucléaire, entrer dans une dynamique de fraternité - Entretien de Mgr Antoine de Romanet à Vatican News - 23/11/2019

     

    Antoine de Romanet 6 retouché

    L'Eglise et l'arme nucléaire - Conférence de Mgr Antoine de Romanet - 06/12/2018

    Voir l'intégralité de la conférence en vidéo

     

    nuclear threat

    L'Eglise et l'arme nucléaire - Synthèse de Mgr Antoine de Romanet - Mars 2019

     

    SNLE NG

    « Ayons une approche qui intègre les réalités militaires et politiques » - Interview de Mgr Antoine de Romanet dans Le Monde - 23/11/2019

     

    Antoine de Romanet de dos

     « L'humanité prend conscience de l'unité de son destin » - Interview de Mgr Antoine de Romanet dans Le Figaro - 25/11/2019

     

    Antoine de Romanet 7

    « Au Japon, le pape lance un appel prophétique » - Interview de Mgr Antoine de Romanet pour La Vie – 26/11/2019

     

    Antoine de Romanet 5 retouché

    L'Eglise et l'arme nucléaire - Interview de Mgr Antoine de Romanet dans Famille Chrétienne - 21/11/2019

     

    snle

    Au Japon, le Pape redira "non" aux armes nucléaires - Prise de parole de Mgr Antoine de Romanet dans La Croix - 22/11/2019

    Imprimer E-mail

    L'Eglise et l'arme nucléaire - Conférence de Mgr Antoine de Romanet

    Antoine de Romanet 6 retouché

    Mgr Antoine de ROMANET

    Evêque aux Armées françaises

    IXèmes assises nationales de la recherche stratégique

    Amphi Foch – Ecole Militaire - 6 décembre 2018

    La guerre est la pire réalité que puisse connaitre l’humanité. Elle est volonté de puissance, domination, orgueil, égoïsme, mépris du frère, mépris de la vie. Nous sommes en communion totale avec Haïm Korsia, « grand témoin » de ce matin à mes côtés, sur cet interdit fondamental : « tu ne commettras pas de meurtre ».

    Redisons-nous très simplement quelques éléments de fond :

    Les militaires détestent la guerre. Parce que c’est eux qui la font ils savent ce qu’elle est.

    La force est là pour désamorcer la violence, les armes n’ont jamais rien réglé.

    Lire la suite

    Imprimer E-mail

    Plus d'articles...

    Saint du Jour

    Nominis

    18 janvier 2020

    Tous les saints du jour
    • Sainte Marguerite de Hongrie - Princesse hongroise, moniale dominicaine (✝ 1270)
      Fille du roi Béla IV de Hongrie et d'une princesse byzantine, elle entra d'abord au monastère de Veszprem puis chez les Dominicaines près de Budapest. Elle y prit le voile à l'âge de 19 ans et se distingua bientôt par l'intensité de sa vie spirituelle. Elle vivait le plus pauvrement possible et donnait aux pauvres tout l'argent que lui donnait son frère, le roi Étienne V. A l'intérieur du monastère, elle cherchait les tâches les plus rudes et les plus humbles. Éprise d'ascèse, elle affligeait son corps de toutes les façons, non par fidélité à la règle dominicaine qui n'en demandait pas tant, mais de sa propre initiative. Pour mieux s'associer à la Passion du Christ, elle se flagellait souvent, portait à même la peau des cordes qui lui provoquaient des plaies. En retour, elle fut couronnée de dons mystiques assez étonnants.Illustration: toile de Molnár József ->Elle a été canonisée par Pie XII le 19 novembre 1943.Près de Bude en Hongrie, l'an 1270, sainte Marguerite, vierge, fille du roi Béla IV, elle fut vouée à Dieu par ses parents pour la libération de la patrie du pouvoir des Tartares et donnée enfant aux moniales de l'Ordre des Prêcheurs. Elle fit profession à douze ans et se livra si complètement au Seigneur qu'elle s'appliqua sans hésitation à ressembler au Christ crucifié.

    Les lectures du jour

    Messe

    (c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2020
    • Première lecture : « Voilà l’homme dont le Seigneur avait parlé ; c’est lui, Saül, qui exercera le pouvoir sur son peuple » (1 S 9, 1-4.10c.17-19 ; 10, 1)

      Lecture du premier livre de Samuel

      Il y avait dans la tribu de Benjamin
      un homme appelé Kish.
      C’était un homme de valeur.
          Il avait un fils appelé Saül, qui était jeune et beau.
      Aucun fils d’Israël n’était plus beau que lui,
      et il dépassait tout le monde de plus d’une tête.
          Les ânesses appartenant à Kish, père de Saül,
      s’étaient égarées.
      Kish dit à son fils Saül :
      « Prends donc avec toi l’un des serviteurs,
      et pars à la recherche des ânesses. »
          Ils traversèrent la montagne d’Éphraïm,
      ils traversèrent le pays de Shalisha sans les trouver ;
      ils traversèrent le pays de Shaalim : elles n’y étaient pas ;
      ils traversèrent le pays de Benjamin sans les trouver.
      Alors ils allèrent à la ville où se trouvait l’homme de Dieu.

          Quand Samuel aperçut Saül, le Seigneur l’avertit :
      « Voilà l’homme dont je t’ai parlé ;
      c’est lui qui exercera le pouvoir sur mon peuple. »
          Saül aborda Samuel à l’entrée de la ville et lui dit :
      « Indique-moi, je t’en prie, où est la maison du voyant. »
          Samuel répondit à Saül :
      « C’est moi le voyant.
      Monte devant moi au lieu sacré.
      Vous mangerez aujourd’hui avec moi.
      Demain matin, je te laisserai partir
      et je te renseignerai sur tout ce qui te préoccupe. »
          Le lendemain, Samuel prit la fiole d’huile
      et la répandit sur la tête de Saül ;
      puis il l’embrassa et lui dit :
      « N’est-ce pas le Seigneur
      qui te donne l’onction comme chef sur son héritage ? »

                  – Parole du Seigneur.

    • Psaume (Ps 20 (21), 2-3, 4-5, 6-7)

      Refrain psalmique : (Ps 20, 2a)

      Seigneur, le roi se réjouit de ta force.

      Seigneur, le roi se réjouit de ta force ;
      quelle allégresse lui donne ta victoire !
      Tu as répondu au désir de son cœur,
      tu n’as pas rejeté le souhait de ses lèvres.

      Tu lui destines bénédictions et bienfaits,
      tu mets sur sa tête une couronne d’or.
      La vie qu’il t’a demandée, tu la lui donnes,
      de longs jours, des années sans fin.

      Par ta victoire, grandit son éclat :
      tu le revêts de splendeur et de gloire.
      Tu mets en lui ta bénédiction pour toujours :
      ta présence l’emplit de joie !

    • Évangile : « Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs » (Mc 2, 13-17)

      Acclamation : (Lc 4, 18)

      Alléluia. Alléluia.
      Le Seigneur m’a envoyé
      porter la Bonne Nouvelle aux pauvres,
      annoncer aux captifs leur libération.
      Alléluia.

      Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

      En ce temps-là,
          Jésus sortit de nouveau le long de la mer ;
      toute la foule venait à lui,
      et il les enseignait.
          En passant, il aperçut Lévi, fils d’Alphée,
      assis au bureau des impôts.
      Il lui dit :
      « Suis-moi. »
      L’homme se leva et le suivit.
          Comme Jésus était à table dans la maison de Lévi,
      beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts)
      et beaucoup de pécheurs
      vinrent prendre place avec Jésus et ses disciples,
      car ils étaient nombreux à le suivre.
          Les scribes du groupe des pharisiens,
      voyant qu’il mangeait avec les pécheurs et les publicains,
      disaient à ses disciples :
      « Comment ! Il mange avec les publicains et les pécheurs ! »
          Jésus, qui avait entendu, leur déclara :
      « Ce ne sont pas les gens bien portants
      qui ont besoin du médecin,
      mais les malades.
      Je ne suis pas venu appeler des justes,
      mais des pécheurs. »

                  – Acclamons la Parole de Dieu.