Soutenez-nous !

 

Denier Toussaint 2019 extérieur

L'Eglise et l'arme nucléaire - Réflexions de Mgr Antoine de Romanet

nuclear threat

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

SAINTE CLOTILDE (4 juin)

clotildePatronne de l'A.L.A.T [1]

Sainte Clotilde (474-545) est née à Lyon dans une famille chrétienne par sa mère. Elle épousa Clovis, roi des Francs à 18 ans. Par sa foi, et soutenue par le rayonnement de l'évêque de Reims, saint Remi, elle obtint la conversion de Clovis et de ses hommes. Après son veuvage, elle connut de lourdes épreuves familiales (mort de son fils Clodomir, assassinat de deux petits enfants par leur oncle). Elle les assuma avec courage et force d'âme et se retira à Tours pour vivre dans la prière et les œuvres de charité à l'ombre du tombeau de saint Martin.

Sainte Clotilde est justement célébrée en France, comme celle qui, par sa foi, touche les cœurs et les conduit à la conversion. Elle est aussi celle qui, par sa prière, a obtenu la victoire aux troupes franques (à Tolbiac contre les Alamans). Elle est encore celle qui, dans un monde rude et violent, a su éduquer Clovis à plus d'aménité et de douceur.

A ce triple titre, elle demeure un exemple et un appui spirituel pour les militaires de l'A.L.A.T, dont le système d'arme majeur est à la fois très redoutable et très exposé.

A l'école de l'A.L.A.T (à Dax), la chapelle est ornée de cinq vitraux contemporains de belle facture, dont celui de sainte Clotilde, entouré par ceux représentant Clovis et saint Remi (les deux autres représentent sainte Barbe et saint Eloi).

[1] Aviation Légère de l'Armée de Terre, dont les unités principales sont les Régiments d'Hélicoptères de Combat.

Prière de Sainte-Clotilde

clotilde
D.R Sainte Clotilde du camp de Plana (Kosovo)

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

31 mars 2020

Tous les saints du jour
  • Saint Benjamin de Perse - Diacre, martyr en Perse (✝ 401)
    Diacre et martyr en Perse. A la suite d'une provocation de l'évêque de Ctésiphon en Perse qui avait perdu la raison et qui détruisit un temple païen, le roi Yezdigerd déclencha une cruelle persécution de trois années. Benjamin fut arrêté parce que sa prédication convertissait beaucoup de mages adeptes du dieu Soleil. Il fut soumis à la torture et condamné à mort pour avoir préféré adorer le Christ plutôt que le soleil, son éclatant symbole. Illustration provenant du site de l'Église orthodoxe macédonienne - archidiocèse d'Ohrid - en macédonien et en anglaisÀ Argol en Perse, vers 422, saint Benjamin, diacre. Comme il ne cessait de prêcher la parole de Dieu, sous le roi Bahron V, on lui enfonça des roseaux aigus sous les ongles et il acheva son martyre.------------------------Soutien aux étudiants en Irak #EtudiantsEnIrak Mgr Mirkis: "En soutenant les jeunes, nous les maintenons dans le pays. Il y aura ainsi des médecins, des pharmaciens et architectes, des ingénieurs"

Les lectures du jour

Messe

(c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2020
  • Première lecture : « Tous ceux qui auront été mordus, qu’ils regardent le serpent, alors ils vivront ! » (Nb 21, 4-9)

    Lecture du livre des Nombres

    En ces jours-là,
    les Hébreux quittèrent Hor-la-Montagne
    par la route de la mer des Roseaux
    en contournant le pays d’Édom.
    Mais en chemin, le peuple perdit courage.
    Il récrimina contre Dieu et contre Moïse :
    « Pourquoi nous avoir fait monter d’Égypte ?
    Était-ce pour nous faire mourir dans le désert,
    où il n’y a ni pain ni eau ?
    Nous sommes dégoûtés de cette nourriture misérable ! »
    Alors le Seigneur envoya contre le peuple
    des serpents à la morsure brûlante,
    et beaucoup en moururent dans le peuple d’Israël.
    Le peuple vint vers Moïse et dit :
    « Nous avons péché,
    en récriminant contre le Seigneur et contre toi.
    Intercède auprès du Seigneur
    pour qu’il éloigne de nous les serpents. »
    Moïse intercéda pour le peuple,
    et le Seigneur dit à Moïse :
    « Fais-toi un serpent brûlant,
    et dresse-le au sommet d’un mât :
    tous ceux qui auront été mordus,
    qu’ils le regardent, alors ils vivront ! »
    Moïse fit un serpent de bronze
    et le dressa au sommet du mât.
    Quand un homme était mordu par un serpent,
    et qu’il regardait vers le serpent de bronze,
    il restait en vie !

    – Parole du Seigneur.

  • Psaume (101 (102), 2-3, 16-18, 19-21)

    Refrain psalmique : (101, 2)

    Seigneur, entends ma prière :
    que mon cri parvienne jusqu’à toi !

    Seigneur, entends ma prière :
    que mon cri parvienne jusqu’à toi !
    Ne me cache pas ton visage
    le jour où je suis en détresse !
    Le jour où j’appelle, écoute-moi ;
    viens vite, réponds-moi !

    Les nations craindront le nom du Seigneur,
    et tous les rois de la terre, sa gloire :
    quand le Seigneur rebâtira Sion,
    quand il apparaîtra dans sa gloire,
    il se tournera vers la prière du spolié,
    il n’aura pas méprisé sa prière.

    Que cela soit écrit pour l’âge à venir,
    et le peuple à nouveau créé chantera son Dieu :
    « Des hauteurs, son sanctuaire, le Seigneur s’est penché ;
    du ciel, il regarde la terre
    pour entendre la plainte des captifs
    et libérer ceux qui devaient mourir. »

  • Évangile : « Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, JE SUIS » (Jn 8, 21-30)

    Acclamation : (cf. Jn 12, 32.34)

    Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus !
    Fils de l’homme, élevé sur la croix,
    tu attires à toi tous les hommes.
    Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus !

    Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

    En ce temps-là,
    Jésus disait aux Pharisiens :
    « Je m’en vais ;
    vous me chercherez,
    et vous mourrez dans votre péché.
    Là où moi je vais,
    vous ne pouvez pas aller. »
    Les Juifs disaient :
    « Veut-il donc se donner la mort,
    puisqu’il dit :
    “Là où moi je vais,
    vous ne pouvez pas aller” ? »
    Il leur répondit :
    « Vous, vous êtes d’en bas ;
    moi, je suis d’en haut.
    Vous, vous êtes de ce monde ;
    moi, je ne suis pas de ce monde.
    C’est pourquoi je vous ai dit
    que vous mourrez dans vos péchés.
    En effet, si vous ne croyez pas que moi, JE SUIS,
    vous mourrez dans vos péchés. »
    Alors, ils lui demandaient :
    « Toi, qui es-tu ? »
    Jésus leur répondit :
    « Je n’ai pas cessé de vous le dire.
    À votre sujet, j’ai beaucoup à dire
    et à juger.
    D’ailleurs Celui qui m’a envoyé dit la vérité,
    et ce que j’ai entendu de lui,
    je le dis pour le monde. »
    Ils ne comprirent pas qu’il leur parlait du Père.
    Jésus leur déclara :
    « Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme,
    alors vous comprendrez que moi, JE SUIS,
    et que je ne fais rien de moi-même ;
    ce que je dis là,
    je le dis comme le Père me l’a enseigné.
    Celui qui m’a envoyé est avec moi ;
    il ne m’a pas laissé seul,
    parce que je fais toujours ce qui lui est agréable. »
    Sur ces paroles de Jésus,
    beaucoup crurent en lui.

    – Acclamons la Parole de Dieu.