Don pour le projet de la direction diocésaine

img project direction diocesaine

La Vie des Diocèses - émission de KTO du 24 juin 2019

  • mentions

MENTIONS LEGALES

Données personnelles :
Les données personnelles collectées par le site dioceseauxarmees.fr sont uniquement destinées à un usage interne. En aucun cas ces données ne seront cédées ou vendues à des tiers.

Les mailings effectués par le Service de la Communication peuvent faire l’objet d’un suivi d’ouverture et de clic permettant une désinscription des adresses réputées inactives.
Le Service de la Communication n’effectue ni prêt, ni vente, ni échange des adresses électroniques inscrites à la Newsletter.


Conformément à la législation française, le site dioceseauxarmees.fr est dispensé de déclaration à la CNIL en tant qu'association à caractère religieux. Cependant conformément à la Loi "Informatique et Libertés" (art. 34), vous pouvez exercer un droit d'accès, de modification et de suppression sur toutes les données vous concernant que vous pourriez nous envoyer par Email  

Pour cela, envoyer un Email

 

 Application PMI Lourdes

Les données personnelles concernant l'application "PMI Lourdes" sont uniquement destinées à un usage interne. En aucun cas ces données ne seront cédées ou vendues à des tiers.

La direction internationale du Pèlerinage Militaire International, responsable du traitement des données, applique une politique de gestion de vos données personnelles qui respecte la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée et le Règlement (UE) général sur la protection des données du 27 avril 2016 (ou RGPD).

Pour toutes demandes d'assistance sur le fonctionnement de l'application veuillez contacter le support à l'adresse suivante : secretariat[at]pmilourdes.fr

Vous bénéficiez d'un droit d’accès, d’information, et de rectification, d’un droit d’opposition et de limitation à un traitement, d’un droit à l’oubli et à la portabilité des informations pour les faire valoir merci d'envoyer votre demande à l'adresse suivante :

Direction du Pèlerinage Militaire International
20bis, rue Notre-Dame des Champs
75006 Paris

 

Responsable éditorial :

Service Communication Numérique
20 bis rue Notre-Dame des Champs
75006 Paris
tél : 01 53 63 06 23

 

Droits d’auteurs :

Ce site est protégé par la loi du 1er juillet 1998 sur la protection juridique des bases de données. Sont interdites toutes extractions et réutilisations de la totalité ou d’une partie substantielle, sur le plan qualitatif ou quantitatif, du contenu du site. Les éléments relatifs à la forme du site ainsi que les textes et œuvres présentés sont protégés par le régime du droit d’auteur. La reproduction et l’utilisation de ces textes et œuvres, autres qu’à une fin de consultation de nature privée, sont interdites.

Toute demande d’autorisation pour quelque utilisation que ce soit doit être adressée à : 

Service Communication
20 bis rue Notre-Dame des Champs
75006 Paris
tél : 01 53 63 06 18

  • Hébergement : o2switch 222 Boulevard Gustave Flaubert, 63000 Clermont-Ferrand

 

  • Photos : diocèse aux armées - Viron Lourdes - Lacaze Lourdes - Durand Lourdes -

Imprimer E-mail

Saint du Jour

Nominis

17 juillet 2019

Tous les saints du jour
  • Bienheureuse Charlotte - et ses compagnes, Carmélites de Compiègne, martyres (✝ 1794)
    Anne Marie Madeleine Françoise Thouret, en religion Soeur Charlotte de la Résurrection est née en 1715 à Mouy dans le diocèse de Beauvais. Lorsqu'éclate la Révolution française, en 1789, la communauté du Carmel de Compiègne compte 21 religieuses. 18 monteront sur l'échafaud. Conformément au décret du 13 février 1790 qui supprime les Ordres religieux contemplatifs, chaque carmélite est invitée à déclarer si son intention est de sortir de son monastère. Toutes affirment "vouloir vivre et mourir dans cette sainte maison." En 1792, la Mère prieure leur propose "un acte de consécration par lequel la communauté s'offrirait en holocauste pour que la paix divine, que le Fils de Dieu était venu apporter au monde, fut rendue à l'Église et à l'État." Le 14 septembre 1792, elles sont expulsées de leur couvent. Chaque jour, elles prononcent l'acte d'offrande. Le 23 juin 1794, au temps de la Grande Terreur, elles sont arrêtées. Jugées et condamnées à mort le 17 juillet, elles sont guillotinées le soir même, sur la place de Nation à Paris. Leurs corps furent enterrés au cimetière de Picpus dans une fosse commune, où ils se trouvent encore dans le jardin des religieuses. Carmélites de Compiègne.À Paris, en 1794, les bienheureuses Thérèse de Saint-Augustin (Marie-Madeleine-Claudine Lidoine) et quinze compagnes: les bienheureuses Marie-Anne-Françoise Brideau (Soeur Saint-Louis), Marie-Anne Piedcourt (Soeur de Jésus Crucifié), Anne-Marie-Madeleine Thouret (Soeur Charlotte de la Résurrection), Marie-Claudie-Cyprienne Brard (Soeur Euphrasie de l'Immaculée-Conception), Marie-Gabrielle de Croissy (Soeur Henriette de Jésus), Marie-Anne Hanisset (Soeur Thérèse du Coeur de Marie), Marie-Gabrielle Trézelle (Soeur Thérèse de Saint-Ignace), Rose Chrétien de Neufville (Soeur Julie-Louise de Jésus), Annette Pelras (Soeur Marie-Henriette de la Providence), Marie-Geneviève Meunier (Soeur Constance), Angélique Roussel (Soeur Marie du Saint-Esprit), Marie Dufour (Soeur Sainte-Marthe), Élisabeth-Julie Vérolot (Soeur Saint-François), Catherine et Thérèse Soiron (soeurs converses), vierges, carmélites de Compiègne et martyres. Sous la Révolution française, elles furent condamnées à mort parce qu'elles avaient conservé fidèlement la vie religieuse et, avant de monter à l'échafaud, elles renouvelèrent leur profession de foi baptismale et leurs voeux religieux.